top of page

EDF : recréons son monopole


Alexandre SABATOU député de l'Oise Assemblée nationale commission des finances EDF

Dans le cadre de l'examen en commission des finances de la proposition de loi d'un député socialiste visant à nationaliser EDF, je me suis exprimé pour indiquer la position générale du Rassemblement national.


Alors que le Parti socialiste a largement contribué pendant des années à démembrer EDF et le nucléaire français quand il était au pouvoir, voilà désormais qu'il propose sa nationalisation. Après tous ses actes, quel intérêt y-a-t-il à le faire ? Aucun.


Le groupe du Rassemblement national proposera des amendements pour rétablir le monopole d'EDF sur l'électricité française pour assurer notre indépendance et retrouver des prix bons marchés.


Alexandre Sabatou
Député de l'Oise

Commission des finances - Nationalisation du groupe électricité de France - mercredi 1er février


Mon intervention écrite


Alors que le Parti Socialiste a participé au démembrement d’EDF et du nucléaire durant ces dernières décennies, il propose aujourd’hui de renationaliser EDF. M. Brun n’est évidemment pas responsable car né trop tard, c’est pourquoi je me félicite qu’il répare les erreurs historiques de son parti.


L’Allemagne et l’Union Européenne nous avaient invité dès 1996 à libéraliser le marché de l’électricité nous promettant une baisse de prix pour les consommateurs. C’est pourtant l’inverse qui s’est produit et ce pour une raison simple la logique du marché n’est pas pertinente pour l’électricité. Car l’électricité n’est pas une marchandise comme une autre mais un flux contrairement au gaz, au pétrole, au charbon ou à l’eau, elle ne se stocke pas ou alors très mal. La réalité c’est que le modèle électrique Français de par sa grande qualité donnait un avantage compétitif à nos entreprises ce que l’Allemagne qui ne vit que pour son industrie ne pouvait supporter.


Toutefois, renationaliser EDF dans le seul but de nationaliser cette entreprise n’a que peu d’intérêt. La nationalisation est un moyen et non une fin en soi. C’est pourquoi le groupe Rassemblement National souhaite rendre cette proposition de loi plus ambitieuse qu’elle ne l’est, en proposant des amendements visant à rétablir sans ambiguïté le monopole d’EDF sur l’électricité Française. Cela passe notamment par la réunion des activités de production, transport, distribution et fourniture d’énergie au sein d’EDF, supprimant par conséquent les entités RTE et Enedis.


Le rétablissement de ce monopole permettra entre autres le retour des tarifs réglementés et d’une énergie bon marché assurant à la France un avantage compétitif sur ces concurrents à l'international mais surtout rendant aux Français du pouvoir d’achat mis à mal par l’inflation et la crise de l’énergie que nous connaissons aujourd’hui.


Ce serait également le coup de grâce tant attendu sur nos bancs au dispositif de l’ARENH qui a déréglé le marché de l’électricité, miné les compte d’Edf et saigné le nucléaire Français.


Comme vous le verrez, nos amendements sont tous constructifs et visent à améliorer les différents articles. Dans ces conditions, nous espérons que pour le bien commun, ils seront votés par les défenseurs de cette proposition de loi.


Comments


Recevoir ma newsletter

Pour recevoir des informations sur mon actualité à l'Assemblée nationale ou en circonscription, inscrivez-vous ici. 

Alexandre Sabatou, député Rassemblement National de l'Oise
bottom of page