top of page

En harmonisant la production de cidre, l'U.E va détruire la filière française

Question écrite à Chrysoula Zacharopoulou


M. Alexandre Sabatou interroge Mme la secrétaire d'État auprès de la ministre de l'Europe et des affaires étrangères, chargée de l'Europe sur la volonté de l’Union européenne d’harmoniser le cahier des charges des productions cidricoles pour les 27 pays-membres.


Cette décision d’uniformisation est une menace pour la filière du cidre français qui est la seule à produire du cidre avec 100% de jus de pomme ou de concentré alors que certains pays, comme le Danemark et la Suède, fabriquent des breuvages avec moins de 20% de fruits. C’est cette différence de production qui fait la particularité et la qualité du cidre français.


Cette volonté de l’Union européenne de niveler par le bas la production de cidre en Europe pose problème car elle menace l’excellence française.

Ce projet est du reste paradoxal car il va à l’encontre des recommandations en matière de santé public qui préconisent de limiter les boissons trop sucrées, car cette uniformisation permettra aux producteurs de diffuser des produits avec peu de fruit ou de concentré mais avec ajout de sucre, de colorants et d’eau.


En imposant le même cahier des charges à l’ensemble des pays européens, l’UE nie une nouvelle fois ce qui fait la particularité des terroirs.


Les producteurs français ont une démarche œnologique, avec des fermentations lentes et un assemblage de différentes pommes à cidre. Les autres pays européens réalise leur « cidre » en une journée de façon purement industrielle, sans terroir, sans histoire, sans saveur.


Une politique d’AOP est en développement pour mettre en exergue la qualité de la production de cidre français, si l’UE met en place son cahier des charges le cidre deviendra un produit banal, industriel.


A terme les producteurs de cidre français voient leur pérennité mise en danger.


Mme la secrétaire d'État auprès de la ministre de l'Europe et des affaires étrangères, chargée de l'Europe, allez-vous défendre pour les producteurs de cidre français en empêchant la mise en place de cette uniformisation du cahier des charges des cidres européens ?


Alexandre Sabatou
Député de l'Oise

Qu'est-ce qu'une question écrite ?


Les questions écrites sont posées par un député à un ministre ; seules celles qui portent sur la politique générale du Gouvernement sont posées au Premier ministre.


Elles sont les instruments parlementaires les plus anciens de contrôle de l’activité du Gouvernement. Ces procédures sans vote, dont le caractère est individuel, permettent l’information des députés sur dessujets ponctuels et des points d’actualité sans mise en jeu de la responsabilité politique du Gouvernement.


En moyenne les réponses interviennent dans un délais de 180 jours.

Comments


Recevoir ma newsletter

Pour recevoir des informations sur mon actualité à l'Assemblée nationale ou en circonscription, inscrivez-vous ici. 

Alexandre Sabatou, député Rassemblement National de l'Oise
bottom of page